La NASA

Quand on s’aperçoit qu’ils ont attaqué leurs œuvres par des mensonges, nous pouvons difficilement donner crédit à la suite…
A partir de combien de tonnes de preuves de falsifications peut-on considérer, sans même se poser trop de questions, que tout ce que nous présente la NASA n’est que du foutage de gueule ?

NASA + le T (de la langue qui traverse) = anagramme SATAN 😈

« La symbolique du serpent est l’une des plus profondes et complexes. Il n’est guère de cultures et de mythologies qui n’aient leur Grand Serpent. Le récit de la chute d’Adam et d’Ève s’ouvre par une mention du serpent qui engage le dialogue. Sa question amène la femme à préciser l’interdiction divine dont le serpent conteste le bien-fondé. On retrouve ici le thème de la jalousie des dieux. Le serpent devient un symbole ambivalent. Il peut être un animal sauveur, mais aussi une bête maudite. Symbole de la ruse et de la guérison, il peut aussi se révéler comme adversaire de l’homme. Entre le serpent et la femme, les rapports sont ceux de l’hostilité depuis la chute. Cette inimitié, le Seigneur l’a récapitulée en lui-même en se faisant homme né de la femme et en foulant aux pieds la tête du serpent. L’auteur du livre de la Sagesse identifie le serpent avec le diable ; le livre de l’Apocalypse de Jean n’hésite pas à reprendre cette identification. Le serpent associé à la pomme ou à la femme représente le diable, Lucifer, Baphomet, Lilith … La tentation, la séduction du malin, le Satan qui s’oppose au Dieu biblique. »

« Le problème, c’est que vos mensonges sont construits sur d’autres mensonges plus anciens ! Vous mentez une fois, vous devez mentir une deuxième fois. Si vous révélez un tout petit bout de vérité, tout s’effondre… alors vous continuez à mentir. »
Cecelia Ahern

« En matière de mensonge, lorsqu’on est confronté à un menteur, ce qu’il faut bien comprendre, c’est que l’on ne sait jamais jusqu’où, jusqu’à quel degré et sur combien de plans se situe le Mensonge. Ces mensonges sont le résultat d’un processus beaucoup plus vaste qui s’étend sur des siècles et des générations. C’est le moment, à présent, de vous demander si vous êtes prêts et jusqu’où vous êtes prêts à aller si le lapin blanc vous invite à le suivre jusqu’au fond de son terrier. »
Roch Sauquere

Cette page n’est pas terminée. Elle ne représente absolument pas ce que je compte vous présenter par la suite.

Elle a été créé pour vous montrer de quoi je vais parler prochainement quand le temps me viendra. En attendant qu’elle se construise, je vous invite à essayer de suivre les quelques pistes que je vous ai laissé pour réaliser vos propres recherches dans le cas, bien sûr, où vous décideriez d’en savoir plus ! 😉

Vous pouvez me contacter via contact@lapinblanc.me si vous avez des questions, des demandes diverses, des suggestions… ou si vous avez remarqué des erreurs, des fautes… N’hésitez pas à le faire car même les plus petites remarques sont importantes et peuvent être des éléments déclencheurs afin d’appréhender différemment certaines choses que l’on ne voyait pas avant. 😉

« L’important à comprendre, c’est que le mensonge est partout ; celui de la NASA est un épi-phénomène. En réalité, nous sommes tous victimes de la conspiration des conspirations : c’est la conspiration de la Matrice. Elle repose sur deux grands principes : le mensonge et l’illusion.

Il faut bien comprendre que lorsqu’on se chamaille sur des questions de Terre plate, de Terre ronde, de Terre creuse, on perd de vue l’essentiel. Il n’est pas très important de discuter de la décoration, de la couleur de la tapisserie de la cage dans laquelle nous sommes ; de savoir exactement la forme des barreaux, qu’ils soient ronds, carrés ou qu’ils soient plats. L’important est vraiment de comprendre que nous sommes réellement dans une CAGE. »

Roch Sauquere

Partager