Le Modèle Terre Plane

Quand on dit « Terre plane », ce qui est visé c’est la surface sur laquelle nous sommes ainsi que là où reposent les océans, les montagnes… Nous pensons que cela ne peut qu’être qu’une surface aplanie : c’est tellement évident après quelques recherches ! Nous marchons sur la Terre, qui se trouve en bas, et le ciel se trouve en haut, au dessus de nos têtes ! Dans ce schéma, c’est le soleil qui se déplace ; la lune qui vogue, et non l’inverse : là, tout est clair est logique.

 

Si nous sortions de notre Monde, et dans la théorie acceptée par le plus grand nombre, la Terre serait une sorte de disque immobile recouvert d’un dôme sous lequel gravitent la lune, le soleil, les étoiles dans le firmament ainsi que les « planètes » qui veut dire étoiles errantes. Nous pensons que autres planètes « de notre système solaire » ne sont pas comme la nôtre car nous pouvons comparer la Terre plane à un endroit clôturé, un espace clos qui se régénère. Cependant, nous ne savons pas ce qu’il pourrait exister au-delà de la banquise de l’Antarctique. Nous savons, de source sûre, qu’il y a des bases dites scientifiques posées dessus. Nous ne pouvons savons savoir ce qui pourrait se trouver ensuite, le problème étant que nous n’avons pas accès ces coins reculés les plus au Sud.

 

Le dôme, s’il existe en tant que tel, se trouve à plusieurs centaines de kilomètres du bord de l’Antarctique. Dans tous les cas, il y a quelque chose là haut et ce n’est pas l’espace infini vendu par la NASA et les divers scientifiques : c’est le firmament comme si bien décrit dans la Bible. Où s’arrête-t-il ? De quel forme est-il ? Cela est encore un mystère. Peut être trouverons-nous des pistes avec cette opération secrète nommé « Fishbowl » (bocal de poissons en français) qui serait des essais de tirs sur cette fameuse voûte inscrite, sans ambiguïtés et même si cela déplaît à certains, dans les textes religieux.

 

Ce mécanisme si bien huilé n’est pas arrivé à se construire tout seul à l’aide de multiples péripéties en sa faveur sur une très longue période que nous ne sommes même pas capable d’évaluer, toutes les théories sur le début de notre Monde sont des foutaises. Cet endroit a été créé pour nous, avec le ciel comme couverture. Nous pensons pratiquement tous qu’il n’est pas possible d’en sortir. C’est l’une des raisons qui explique le bourrage de crâne des agences spatiales avec leur exploration cosmique imaginaire. Quand ils envoient les esprits dans des contrées lointaines, les zombies ne s’attardent pas à des éléments plus proches et plus rationnels concernant ce plafond.

 

Ils ont fait de l’humanité une chose hasardeuse, insignifiante, sans but ; ils ont démoli la base de notre propre existence afin d’égarer notre âme pour la contrôler. Nous sommes gardés dans une confusion de sorte à ce que nous ne puissions plus savoir qui nous sommes et où nous nous trouvons, éradiquant ainsi la spiritualité en contrôlant notre esprit.

 

Je devine les multiples questions qui fusent dans vos esprits.
Comment expliquent-ils la gravité ?
Comment les satellites artificiels tiennent-ils en l’air ?
Comment fonctionnent les phases de la Lune ?
Qu’y a-t-il en dessous du disque ?
..

 

En créant ce site web, j’espère pouvoir répondre à toutes ces interrogations que vous vous posez sûrement en découvrant ce sujet qui paraît, de nos jours et à première vue, si dépassé.

Une fois toutes les 24H00, les 2 astres principaux que sont le soleil et la lune, en rotation autour du pôle Nord, éclairent comme des projecteurs les régions au dessus desquelles ils passent. Chacun des 2 luminaires suit sa propre route, son unique itinéraire à longueur d’année, chacun suit le chemin qui lui a été donné.

 

Coran, Sourate Ar-Rahman 55-5
Le soleil et la lune [évoluent] selon un calcul [minutieux]

Le modèle de la Terre plane est un disque centré sur le pôle Nord MAGNÉTIQUE qui est le centre immobile du monde et de « l’univers » entier [sommes-nous tous unis vers… (?)]. Il y aurait donc au dessus de cette surface un dôme, à l’intérieur duquel les objets célestes décrivent des mouvements elliptiques en suivant des anneaux magnétiques invisibles. Le soleil et la lune, en particulier, seraient des sphères ou sûrement plutôt des disques de 50 à 60 kilomètres de diamètre qui circulent ainsi à 4 828 km au-dessus du niveau la mer entre les 2 tropiques. Personnellement, je pense qu’il serait légèrement plus bas, entre 2000 et 5000 kilomètres pour donner une fourchette large mais je pense surtout ne nous ne pourrons jamais connaitre la vraie distance Terre/soleil car ce que nous voyons ne serait qu’une projection en fonction de notre localisation sur la Terre mère. Cela est évoqué sur la page d’Eratosthène.

 

Dans ce modèle, les levers et couchers de soleil sont de simples effets de perspective ; en réalité, le soleil et la lune sont toujours au-dessus de la Terre. L’alternance des jours et des nuits s’explique par la portée limitée des rayons solaires – ou le fait que le soleil n’éclaire que vers le bas s’il est projeté – et donc potentiellement une combinaison de ces deux données. La lumière du soleil a clairement une portée limitée et locale sur la Terre plane. Voilà pourquoi à un endroit il fait jour et de l’autre côté il fait nuit : le soleil est une sorte de spot qui n’éclaire qu’une zone limitée de la surface à la fois. Il faut aussi noter que l’atmosphère de la Terre gorgée d’humidité agit comme une loupe, c’est la raison pour laquelle nous ne voyons pas souvent le soleil diminuer quand il se couche. Pour simplifier, on pourrait dire que l’effet loupe annule celui de la perspective, d’où une taille qui varie peu, ou, certaines fois, pas dans le bon sens, ce qui arrange bien les globistes qui s’attellent encore à défendre le modèle avec acharnement sur Internet. Ils dénigrent les nombreuses vidéos des platistes qui montrent un soleil devenant de plus en plus petit pour ne garder que celles qui prouvent qu’il ne varie pas en taille. Effectivement, quand l’air est moins chargé en humidité, nous voyons clairement que le soleil s’éloigne et qu’il devient de plus en plus petit !

Dans un tel modèle, les durées des journées et des nuits que nous constatons quotidiennement fonctionnent car le soleil se balade entre les 2 tropiques : c’est le phénomène des saisons et si le Soleil et la Lune ne nous tombent pas sur le coin de la figure, ce n’est pas une sorte de miracle mais plutôt parce que ces deux astres pourraient être des projections, dans tous les cas, pas quelque chose de palpable. Ces 2 lumières ont des propriétés différentes, cela sera mis en évidence sur les pages concernées. Nous pouvons noter également que la lune possède une course légèrement moins rapide que le luminaire qui fait paraître le jour : il lui faut en effet 24H51 min pour faire le tour complet du pôle Nord magnétique.

 

Coran, Sourate Ya-Sin 36-40
Le soleil ne peut rattraper la lune, ni la nuit devancer le jour ; et chacun vogue dans une orbite.

Il est plus que probable que ce ne sont pas des corps solides ou des masses de matières ; ils ne possèdent peut être même pas de densité physique. Ce seraient tout simplement de disques lumineux « transparents » sans aucune substance. La raison pour laquelle le soleil et la lune apparaissent de même taille c’est parce qu’ils le sont alors qu’ils nous ont fait croire que l’un est 400 fois plus grand et 400 fois plus grand que l’autre : un joli dogme cosmique tellement irréel et pitoyable.

Polaris, l’Etoile du Nord, se trouve directement au-dessus du  dôme au plus haut point du ciel si nous considérons que la Terre est surmontée d’une sorte de cloche à fromage mais je n’écarte pas l’idée qu’il se pourrait que le plafond soit à la même hauteur et que nous pourrions vivre dans un cube, la perspective nous faisant croire à cette voûte à cause de notre vision limitée. Si nous restons sur la théorie commune, le ciel serait donc comme un dôme de planétarium tournant lentement. Tous les corps célestes circonvolutionnent autour de Polaris, au dessus de la Terre une fois par jour. Les étoiles seraient donc fixées sur la sphère céleste qui tourne autour de l’étoile du Nord : elle joue le rôle du centre de rotation pour le dôme.

5 vidéos remplies d’images, de cartes, de représentations du modèle géocentrique :

Job 38:5
Qui en a fixé les dimensions, le sais-tu ? Ou qui a étendu sur elle le cordeau ?

Vidéo de 16 min pour comprendre comment fonctionne la carte de Gleason qui date du 15 novembre 1892 :

Les saisons sur Terre plane sont aussi expliquées en bas à gauche et à droite de cette carte donc ils savaient très bien ce qu’il faisait en 1892… On pourra néanmoins noter que le schéma de l’ensoleillement au mois de décembre est partiellement faux et ne représente pas fidèlement la réalité observée. Cela est corrigé sur ma page concernant les saisons ^^

Nous voyons souvent les globistes dire que cette carte est fausse. Or, les distances ne sont pas correctes par rapport à quelle source ? Votre vision erronée du Monde ? Sur quelles notions pouvez-vous juger que les distances terrestres ne seraient pas correctes ?.. Nous ne disons pas que c’est LA carte du Monde mais que cette carte peut être une représentation possible de l’ensemble des continents.

 

La carte de Gleason datant du 15 novembre 1892 semble être celle qui reflète le plus notre réalité néanmoins, même s’il est inscrit en toutes lettres qu’elle est scientifiquement correcte « Scientifically And Practically Correct », nous n’affirmons pas catégoriquement qu’elle est 100% juste. Je ne suis pas sûr que la Terre soit plate comme nous le prétendons mais par contre je suis certain à 100% que nous ne vivons pas sur cette balle de 6371 km de rayon, cette belle bille bleue qui flotte dans l’espace et qui se déplace à des vitesses grotesques.
Cette carte datant de 1892 n’est pas une projection d’un globe car elle suit la carte de Al Biruni qui daterait du 11ème siècle et parce que le 1er globe daterait de 1492… !

 

Bizarrement c’est la date de la fabuleuse découverte de Christophe Collomb… il aurait découvert une terre (ou pas…) déjà peuplée ! Il y aurait fort à dire sur ce sujet. Je voulais laisse juste cette réflexion de Matt Boylan par rapport au détroit de Béring et donc face à cette nouvelle supercherie que peu de gens connaissent :

Comme dirait Pierre-Luc Laforce, on se demande si cette carte n’est pas plus réelle que la carte de Gleason… 😀 ? Dans tous les cas, la vérité ne se met pas n’importe où sauf sous les pieds des gens et elle ne sera pas vue par les orgueilleux et les frimeurs ! 😉

Une Terre sphérique possède une surface bien définie. C’est une des raisons qui pourrait être évoquée pour expliquer le fait qu’ils nous cachent la forme de notre Monde. Dans le modèle vendu par nos élites, toutes les terres ont été découvertes, il ne reste plus rien à explorer. Petite référence au film The Truman Show quand il dit à sa maîtresse à l’age de 8 ou 9 ans qu’il souhaite devenir explorateur comme Magelan. L’institutrice va alors dérouler un planisphère sur le tableau pour lui dire qu’il ne reste plus rien à explorer ! 😉

Rien n’indique que ce Monde posséderait une fin, c’est en tout cas ce que certains plastistes suggèrent : au delà de l’Antarctique il se pourrait que la glace puisse s’étendre à l’infini. Je ne suis pas forcément partisan de cette idée car, si la Terre est bien plane, alors il y a une grande possibilité qu’il y ait des bords. Mais, où sont-ils ?

L’Antarctique fait le tour du monde mais pas comme sur la carte de Gleason, je pense qu’il y a d’autres terres et que la banquise définie sur cette carte n’est pas à la bonne position.

Évangile selon St Marc 13-27
Il enverra les anges pour rassembler les élus des quatre coins du monde, depuis l’extrémité de la terre jusqu’à l’extrémité du ciel.

 

Psaume 19:4
Leur retentissement parcourt toute la Terre, leurs accents vont aux extrémités du monde, où il a dressé une tente pour le soleil.
(Louis Segond Bible)

 

Ésaïe 24:16
De l’extrémité de la Terre nous entendons chanter : Gloire au juste ! Mais moi je dis : je suis perdu ! Je suis perdu ! Malheur à moi ! Les pillards pillent, et les pillards s’acharnent au pillage.
(Louis Segond Bible)

« Tableau du vrai mécanisme physique universel. La terre fixe sans antipodes.
Publisher : Ch. Rabiqueux (Paris)
Publication date : 1781 »

captain kirk

 

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b8490299c/f1.item.zoom

« La sphère céleste : soit une illusion d’optique, soit une réalité
– La sphère armillaire, une représentation de l’univers opérationnelle du point de vue prédictif
– Projection des coordonnées de la sphère céleste sur Terre (= royaume de Dieu sur Terre)
– Sphéricisation du disque au moment de la révolution copernicienne.
– Notion de sphère céleste en astronomie contemporaine. »

Eleonore Poppy

« Le Soleil compte les jours, la Lune les mois et les constellations les années, tous sont en parfait harmonie au dessus de la Terre, une horloge réglée et parfaitement conçue. »
Butters n’est plus naïf

« Notre Soleil et notre Lune, plus petits et très proches, ont été aperçu à 37 000 pieds (plus de 11 km) par un pilote depuis son cockpit au-dessous de la ligne d’horizon, comme prévu sur notre surface plate et immobile. »

John Thor

Pizza avec l’olive noire au milieu en guise de pôle Nord : le mont Meru !

😀

Il y a du noir et du blanc et qu’il y a ceux qui voguent entre ces deux frontières bien distinctes. Il y a le yin et le yang, un plus et un moins, le soleil et la lune… car cette machine si complexe doit être équilibrée pour fonctionner.

Je n’ai pas de mal à vivre dans une réalité où je ne connais pas exactement la forme de la Terre, la forme du Monde dans lequel je vis. Personnellement, je reste sur cette vision des choses qui pourrait expliquer tant de phénomènes et aussi faire rire tant de monde tellement nous avons subit un lavage de cerveau intensif. Ce sujet n’intéresse pas beaucoup de personnes à croire que les humains se moquent de savoir ou peut être sont-ils trop sûrs de déjà savoir ? Ils pensent que tout est déjà expliqué, c’est pour cela que certaines personnes rejettent systématiquement le sujet de la Terre plate quand ils tombent dessus. Il y a en a même qui se demandent si ce débat est encore possible à notre époque : c’est le fruit de la désinformation et d’un formatage subtil que nous avons tous subit depuis que nous foulons cette Terre. Je vous invite à poursuivre personnellement cette quête qui me passionne. Ne pas savoir où nous vivons est une notion trop importante pour la laisser de côté. Si notre Monde entier existe et fonctionne de la façon la plus ordonnée c’est parce qu’il suit les lois divines qui le gouverne. Ce n’est pas la Terre qui tourne dans le sens contraire des aiguilles d’une montre, c’est le soleil qui tourne dans le sens des aiguilles d’une montre et, ce que nous montre ce monde à l’envers, la projection de l’endroit, c’est que ce Monde va droit dans le mur (du Démon).

Partager