Les Etoiles Dans Le Firmament

Comme vous le « savez », la Terre tourne sur elle-même, c’est d’ailleurs pour cela qu’il y aurait le jour et la nuit. Nous pouvons voir les étoiles bouger dans le ciel principalement lorsque le soleil s’est couché au delà de l’horizon. Lorsque nous nous trouvons proches du pôle Nord, elles semblent se déplacer autour d’une étoile : l’étoile polaire… mais, en tant que terriens, nous trouvant sur le plancher des vaches, comment pouvons-nous nous rendre compte que c’est bien la Terre qui tourne sur elle même ou bien les étoiles qui se déplacent si elles sont situées dans le firmament ?!…? Que vous l’acceptiez ou non, il y a clairement 2 solutions pour expliquer ce phénomène de mouvement. Dans notre modèle accepté par nos anciens, le fait est que la Terre n’a pas besoin de bouger pour expliquer cette constatation car tout tourne au dessus de nos têtes, autour de Polaris, ce cercle magique qui ne semble pas bouger à travers les siècles qui passent … alors que nous sommes censés nous déplacer dans l’espace à une très grande vitesse.

Est-ce que les étoiles sont vraiment d’autres soleils ?

 

La Bible dit que le firmament est le ciel : il y a l’atmosphère puis les cieux. Dans ce texte religieux, le soleil n’est pas considéré comme une étoile. Elle ne dit pas que Dieu a crée des milliards de soleils alors que les astronomes disent que le soleil est juste une autre étoile parmi tant d’autres. Au commencement, Dieu a créé la lumière pour illuminer le jour donc le soleil puis le luminaire pour éclairer les nuits soit la lune. Ce sont deux astres différents et si nous les voyons exactement de la même taille c’est parce qu’ils le sont ! La lune possède sa propre lumière, une sorte de luminescence chimique. La genèse poursuit sur le fait que Dieu a également créé les étoiles alors pourquoi voudriez vous que notre soleil fasse partie de ces milliards d’étoiles ? Je parle bien sûr principalement à toutes celles et ceux qui s’accordent à dire que les textes religieux sont l’oeuvre de Dieu, les athées verront dans ces propos que de la manipulation et de la bouffonnerie, comme je peux le lire presque chaque jour sur les réseaux sociaux où ce sujet est débattu. Dans la Bible, le soleil et les étoiles sont clairement deux choses complètement différentes. Il y a un soleil et tout un tas d’étoiles qui composent le firmament.

 

Ésaïe 45:18
Car ainsi parle l’Eternel , le créateur des cieux, le seul Dieu, qui a formé la Terre, qui l’a faite et qui l’a affermie, qui l’a créée pour qu’elle ne fût pas déserte, qui l’a formée pour qu’elle fût habitée : je suis l’Eternel et il n’y en a point d’autre.
(Louis Segond Bible)

Chapitre 55 : Serment de la « Tête des jours ». — L’arc-en-ciel placé comme un signe dans les cieux.

 

1. Après cela, la « Tête des jours » se repentit et dit : « C’est inutilement que j’ai détruit tous ceux qui habitent sur l’aride. »
2. Et il jura par son grand nom : « Désormais je n’agirai plus ainsi à l’égard de tous ceux qui habitent sur l’aride ; je placerai un signe dans les cieux, et il sera un gage de fidélité entre moi et eux pour toujours, aussi longtemps que le ciel sera au-dessus de la Terre.

 

 

Chapitre 71 : Hénoch est admis à contempler les secrets et les splendeurs des cieux. — Promesses de la Tête des Jours.

 

4. et L’ange Michaël me montra tous les secrets des extrémités du ciel, et tous les réservoirs des étoiles et de toutes les lumières, d’où elles se lèvent en présence des saints.

5. Et il cacha mon esprit, et moi, Hénoch, (je fus) dans le ciel des cieux, et je vis là au milieu de cette lumière, comme une maison qui était bâtie en blocs de glace, et parmi ces blocs (il y avait) des langues de feu vivant.

6. Et mon esprit vit un cercle qui entourait de feu cette maison, depuis ses quatre coins jusqu’à ces fleuves pleins de feu vivant qui entouraient cette maison.

 

 

Chapitre 93 : Apocalypse des semaines. Prédictions d’Hénoch sur les dix semaines qui s’écouleront depuis sa naissance jusqu’à la fin des temps.

 

11. Car quel est l’enfant des hommes qui peut entendre la voix du Saint sans en être troublé, et qui peut penser sa pensée, et qui peut contempler toutes les œuvres du ciel ?

12. Quel est celui qui peut voir le ciel, et quel est-il celui qui peut connaître l’œuvre du ciel ? Et comment verrait-il une âme ou un esprit, et pourrait-il (en) parler, ou monter et voir toutes leurs extrémités, et les comprendre ou agir comme eux.

13. Et quel est l’enfant des hommes qui peut comprendre quelle est la largeur et la longueur de la terre, et à qui ont été montrées toutes (leurs) mesures ?

14. Ou bien existe-t-il un homme qui puisse connaître la longueur du ciel ainsi que sa hauteur, sur quelle (base) il est affermi, combien est grand le nombre des étoiles, et où reposent toutes les lumières ?

 

Le Livre d’Hénoch traduit sur le texte éthiopien – François Martin – 1906

Les étoiles doivent être à des années lumières !!

Les cellules doivent être situées à des années lumière ! 😀

Il s’agit là de ce que nous appelons, en Terre plate, un luminaire céleste, autrement dit, dans le langage populaire et scientiste, une « étoile »… bref, pour les non-avertis, croyez-vous vraiment qu’on puisse zoomer, c’est-à-dire grossir nettement à l’image ce qu’on est en train d’observer, sur un objet, un corps céleste situé à des milliers d’années lumière ?… Il y a là une invraisemblance entre la distance – l’éloignement, la taille supposée de l’astre – et ce zoom optique qui n’en reste pas moins minuscule, microscopique, infinitésimal dans ce rapport de taille et de distance… Si la lune et les étoiles étaient aux distances officiellement reconnues, il nous serait impossible de voir leurs détails avec un appareil photographique tel le Nikon p900. C’est une donnée tellement logique, limpide et remplie de sens qu’il me semble qu’il est impossible de passer à côté, à moins d’avoir été endoctriné depuis sa naissance ; que de mensonges pour garder intact l’un des plus gros secrets qui existe dans ce monde dirigé par Satan. Cogitons, citoyens asservis, et sachez qu’il est toujours temps de nous débloquer les neurones de cet asservissement mental que nous avons tous subi !

Joli florilège de déclarations concernant les étoiles qui ne collent pas entre elles 😀

Coran, Sourate 31 Verset 10 :
Il a créé les cieux sans piliers que vous puissiez voir ; et il a enfoncé des montagnes fermes dans la Terre pour l’empêcher de basculer avec vous ; et il y a propagé des animaux de toute espèce. Et du ciel, nous avons fait descendre une eau, avec laquelle nous avons fait pousser des plantes productives par couples de toute espèce.

 

Quel sens cette sourate peut-elle avoir sur le modèle du globe ?

Chapitre 80 : Prodiges des derniers jours. Châtiment des pécheurs.
1. En ces jours, Uriel, l’ange, m’adressa la parole et me dit : « Voici que je t’ai tout montré, ô Hénoch, et je t’ai tout révélé pour que tu voies ceux qui guident les étoiles des cieux et ceux qui les font tourner.
Le Livre d’Hénoch traduit sur le texte éthiopien – François Martin – 1906

Cette page n’est pas terminée. Elle ne représente absolument pas ce que je compte vous présenter par la suite.

Elle a été créé pour vous montrer de quoi je vais parler prochainement quand le temps me viendra. En attendant qu’elle se construise, je vous invite à essayer de suivre les quelques pistes que je vous ai laissé pour réaliser vos propres recherches dans le cas, bien sûr, où vous décideriez d’en savoir plus ! 😉

Vous pouvez me contacter via contact@lapinblanc.me si vous avez des questions, des demandes diverses, des suggestions… ou si vous avez remarqué des erreurs, des fautes… N’hésitez pas à le faire car même les plus petites remarques sont importantes et peuvent être des éléments déclencheurs afin d’appréhender différemment certaines choses que l’on ne voyait pas avant. 😉

Dans le modèle de la Terre plane, les étoiles de l’univers sont dans le firmament, la voûte étoilée, le dôme céleste… elles sont toutes à la même distance de la Terre ferme.

Les indices et les clins d’œils de la matrice artificielle implantée en nous pour nous contrôler sont partout : il suffit de ne pas avoir l’esprit trop endormi pour s’en apercevoir.

Partager