L’effet De Coriolis

Bart : « Si l’eau avait tourné dans l’autre sens et ben…. »

Lisa : « Elle ne tourne jamais dans l’autre sens. Dans l’hémisphère Nord, l’eau s’écoule dans le sens inverse des aiguilles d’une montre… on appelle cela l’effet Coriolis. »

Bart : « N’importe quoi !! L’eau n’obéit pas à tes règles !! »

« Encore plus risible est le railgun avec une portée allant jusqu’à 220 miles (https://youtu.be/led7lJotCn8?t=1m35s) avec des projectiles voyageant à 7x la vitesse du son (5,371 mph). Quelqu’un doit dire à la Navy que la portée de railgun ne serait pas plus de 20 milles avec la courbure alléguée et après que le railgun ne serait pas utilisé pour abattre des satellites imaginaires parce que ces projectiles entreraient en orbite sous le modèle officiel. De plus, que se passe-t-il si vous ratez le vaisseau que vous photographiez à 20 milles de distance, n’est-ce pas que votre projectile se retrouve en orbite ? »

« Henri Poincaré démontre en 1900 qu’il n’y a pas d’expérience concevable pour prouver la rotation terrestre, voici pourquoi : « l’espace absolu, c’est-à-dire le repère auquel il faudrait rapporter la Terre pour savoir si réellement elle tourne, n’a aucune existence objective. Dès lors cette affirmation : « la Terre tourne » n’a aucun sens, puisqu’aucune expérience ne permettra de la vérifier ; puisqu’une telle expérience ne pourrait être ni réalisée, ni rêvée par le Jules Verne le plus hardi, mais ne peut être conçue sans contradiction. »

Henri Poincaré

 

Source (Pour la Science)

 

 

Dans la théorie héliocentrique, tout bouge en permanence : le soleil, les étoiles, la galaxie, etc. On ne peut donc définir les mouvements d’un objet – par exemple la lune – que par rapport à un autre – par exemple la Terre -. L’un relativement à l’autre, et non dans l’absolu. (Avec la lune, c’est un peu spécial, parce qu’elle nous montre censément toujours la même face de la sphère qu’elle est censée être. On nous dit qu’elle est synchronisée parfaitement avec la rotation terrestre, ce qui expliquerait qu’on ne la voit jamais tourner, mais sous la forme d’un disque.)

 

Les astronomes sont encore contraints aujourd’hui de considérer la Terre comme stationnaire (notre sol, notre point d’observation, l’observateur stationnaire) pour établir les mouvements des autres astres, comme le pratiquaient les Anciens, mais en faisant intervenir la notion de « sphère céleste », qui préserve la sainte théorie héliocentrique où tout bouge.

https://www.youtube.com/watch?v=J05n8o0UgOU

 

Pour faire simple : les astronomes qui tiennent à leur carrière sont contraints de supposer que la Terre est fixe dans la pratique (pour les observations, les prédictions et les applications pratiques), tout en soutenant en même temps dans leur théorie héliocentrique que la Terre est en mouvement. Ils admettent aussi en théorie (toujours) qu’un objet au repos est similaire à (a les mêmes propriétés que) un objet en mouvement régulier et continu. ça veut dire : mouvement régulier = fixité. C’est très contradictoire, mais c’est l’idée de référentiel galiléen, si vous voulez aller y voir.

 

Conclusion : La plupart des autorités de notre époque affirment donc que la Terre tourne, sans qu’on ait la possibilité matérielle de le vérifier dans le réel. Toutes les expériences qui prétendent démontrer que la Terre tourne sont en conséquences intrinsèquement fallacieuses, selon Poincaré, puisque leur condition même d’existence (il faut un poste d’observation fixe pour mesurer le mouvement) n’existe pas, si on accepte le reste de la théorie héliocentrique : pas de point fixe, pas d’expérience du mouvement possible. Si on admet que Poincaré a raison dans sa démonstration, alors cela invalide l’expérience du pendule de Foucault (déjà bien discutable) et voici ce que cela suggère : l’héliocentrisme serait une théorie pseudoscientifique, parce qu’invérifiable dans le réel par l’observation ou l’expérimentation. On comprend le scandale que ça a remué à l’époque.

 

J’espère bien faire comprendre tout le problème, qui est un problème philosophique : nous en sommes à discerner ce qui est réel (application pratique, observation, expérimentation, perception, intuition) de ce qui est seulement théorique (imagination, hypothèse, fiction, projection, modélisation, calculs). Le minimum de sérieux l’exige.

 

Plus tard en 1934, le philosophe Husserl développe la même idée que Poincaré par ses propres moyens de phénoménologue, avec l’écrit posthume « La Terre ne se meut pas » que j’évoque très rapidement à la fin. (pardon pour la coupure un peu brutale de la vidéo, j’ai eu un problème technique.) Sa conclusion est la même que celui du mathématicien : il est illusoire et fou de s’imaginer posté sur un observatoire imaginaire, dans le cadre d’une théorie, aussi ingénieuse soit elle : notre point d’observation, notre référentiel, c’est forcément toujours notre propre corps… planté sur ce sol que nous appelons Terre. Il suggère que si on prétend se situer d’ailleurs pour observer le monde, on s’égare beaucoup. Vous comprenez alors quelle dimension spirituelle a cette polémique. Il s’agit pour connaître la vérité, de « rester à sa place »… »

Eléonore Poppy

« 6 heures de fonctionnement , un quart de rotation de la terre boule, résultat aucun mouvement , ni du gyroscope ni de tout l’ensemble. Rien ne bouge, affaire classée. 🙂 . Les scientistes ne peuvent réfuter cela alors qu’ils défendent mordicus l’effet Coriolis, les deux exemples sont liés. »

TYTY Méta

 

Lien vers la vidéo

Cette page n’est pas terminée. Elle ne représente absolument pas ce que je compte vous présenter par la suite.

Elle a été créé pour vous montrer de quoi je vais parler prochainement quand le temps me viendra. En attendant qu’elle se construise, je vous invite à essayer de suivre les quelques pistes que je vous ai laissé pour réaliser vos propres recherches dans le cas, bien sûr, où vous décideriez d’en savoir plus ! 😉

Vous pouvez me contacter via contact@lapinblanc.me si vous avez des questions, des demandes diverses, des suggestions… ou si vous avez remarqué des erreurs, des fautes… N’hésitez pas à le faire car même les plus petites remarques sont importantes et peuvent être des éléments déclencheurs afin d’appréhender différemment certaines choses que l’on ne voyait pas avant. 😉

Pour aller plus loin dans cette idée de Terre Plane et Stationnaire, voici 2 pages sur le site de Nemox71, enjoy !

 

L’EFFET CORIOLIS ET LE PENDULE DE FOUCAULT : http://nemox71.fr/coriolis.html

 

LA PSEUDO ROTATION DE LA TERRE : http://nemox71.fr/globe.html

Partager